iconArrow iconBedrooms iconCalendarOk iconFacebook iconGallery iconGooglePlus iconGrid iconHat iconHeart iconHeart2 iconLinkedin iconList iconLocation iconMail iconMarker iconPinterest iconPrint iconRooms iconShare iconStar iconSurface iconTwitter iconVideo iconWallet viagerOccupation viagerRente viagerTete

Comment faire une offre d'achat immobilier ?

Vous avez trouvé le bien idéal ? Découvrez tous les conseils de Capifrance pour faire une offre d’achat immobilier conforme !
Comment faire une offre d'achat immobilier ?

Faire une offre d'achat pour un bien immobilier, c'est le moyen pour l'acquéreur d'indiquer son intention au vendeur de faire l'acquisition d'un bien immobilier. Permettant de se positionner sur une maison ou sur un appartement, celle-ci engage néanmoins l’acquéreur à acheter le bien si le vendeur accepte ses conditions. Raison pour laquelle il est important de prendre certaines précautions auparavant. Découvrez nos conseils pour acheter une maison (Faire un lien vers "Conseils pour acheter une maison (ou un appartement)") et faire une offre d’achat.

Faire une offre d’achat : pensez à bien évaluer le prix de l’habitation

L'un des engagements que l'acquéreur prend lorsqu'il formule une offre d'achat (Faire un lien vers "Offre d'achat immobilier : quels engagements (pour le vendeur et l'acheteur) ?"), c'est notamment d'acheter le bien immobilier si le vendeur accepte ses conditions. Avant de réaliser celle-ci, il est donc primordial de suivre un certain nombre de règles :

  1. La première d'entre elles est d'évaluer correctement la valeur de la maison ou de l'appartement. Il faut donc se renseigner sur le marché immobilier local et sur le prix moyen au mètre carré.
  2. Pensez également à analyser le bien en vente. Il est en effet important de déterminer les atouts et les inconvénients afin de faire une offre au plus près de la réalité. Pour ce faire, il y a de nombreux points à prendre en compte : l'état général du bien (rénové ou travaux à réaliser), l'orientation, la plomberie, les extérieurs, le réseau électrique ou encore l'environnement.

L'acheteur peut ensuite réaliser une offre d'achat orale ou écrite. La première solution est idéale si vous avez des doutes sur le bien, car elle ne vous engage pas réellement. La contrepartie, c'est que le vendeur n'est pas non plus engagé et peut écouter des propositions d'autres acheteurs. Raison pour laquelle il est préférable de faire une offre d'achat par écrit, car cela constitue un vrai acte juridique.

Faire une offre d'achat écrite et prendre ses précautions

Pour faire une offre d'achat écrite, il est important que celle-ci contienne plusieurs informations obligatoires :

  • le prix d'achat
  • le délai durant lequel l'offre est valide (entre 5 et 10 jours généralement)
  • le moyen de réponse du vendeur
  • le délai de rétractation de l'acheteur
  • le type de financement

Plusieurs motions doivent également figurer dans l'offre d'achat : la vente ne sera effective qu'après signature de l'avant-contrat et le vendeur ne peut accepter une offre après les délais mentionnés. Lors de la rédaction de l'offre d'achat, il ne faut pas hésiter non plus à ajouter des clauses suspensives (annulation de l’offre en fonction de l’obtention ou non d'un prêt, du montant des travaux, etc.). Gardez également à l'esprit qu'il ne faut pas verser d'acompte au vendeur lors d'une offre d'achat, et ce, même s'il vous le demande. C'est en effet formellement interdit par la loi.

Ce site utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation des cookies de ce site.