iconArrow iconBedrooms iconCalendarOk iconFacebook iconGallery iconGooglePlus iconGrid iconHat iconHeart iconHeart2 iconLinkedin iconList iconLocation iconMail iconMarker iconPinterest iconPrint iconRooms iconShare iconStar iconSurface iconTwitter iconVideo iconWallet viagerOccupation viagerRente viagerTete

Comment fixer le prix de votre maison ou appartement ?

Il est complexe pour un vendeur de bien fixer le prix de son logement, car ce critère est impacté par une multitude de facteurs et ne sera définitivement connu que le jour de la signature de l’acte authentique de vente. Comment faire pour obtenir un chiffre satisfaisant, mais réaliste ? Un prix qui va permettre de vendre rapidement le logement sans le brader ?
Comment fixer le prix de votre maison ou appartement ?

Réaliser des comparaisons de biens similaires

Le vendeur peut fixer le prix de son logement en comparant des biens similaires (même qualité, même superficie) situés à proximité dans le quartier. Pour cela, il suffit de consulter l’ensemble des annonces immobilières (journaux locaux, agences) pour obtenir une fourchette de prix qui soit réaliste.

Plusieurs éléments doivent être pris en compte pour comparer le prix d’un logement : le quartier, le nombre de mètres carré, l’année de construction, l’état du logement (neuf, avec travaux…), etc.

Pour vous épargner cette tâche, vous pouvez aussi faire estimer votre maison ou appartement par un expert.

Se fier à la rentabilité brute d’un logement loué

Si le logement destiné à la vente est actuellement mis en location, vous pouvez vous baser sur ce qu’il rapporte pour calculer son prix de vente. En fonction de son emplacement, de sa superficie et de sa qualité, la rentabilité brute d’un logement varie d’ordinaire de 3 % à 7 %. Pour connaître le taux de rentabilité moyenne dans votre ville, vous pouvez vous fier aux nombreux classements disponibles en ligne. Une fois le chiffre en main, divisez le loyer annuel de votre logement par ce taux de rentabilité, et vous aurez sa valeur approximative à l’heure actuelle.

Fixer le prix par rapport à ce que logement a coûté

Une autre méthode permettant à un vendeur de bien fixer le prix de son logement est de s’en tenir à ce que la maison ou l’appartement lui a coûté. Vous additionnez le coût d’achat, plus les frais de mutation plus les travaux effectués. Ainsi, vous obtenez un prix plancher qui vous permet de ne pas perdre d’argent sur votre investissement initial.

Ajoutez un pourcentage de 5 % à 10 % en guise de marge de manœuvre lors de la négociation avec l’acheteur.

En fonction de la ville dans laquelle votre bien est situé, vous pouvez également bénéficier d’une plus-value importante : si vous avez acheté votre bien il y a 5 ans et que celui-ci est situé dans une ville dans laquelle la pression immobilière est forte, il y a fort à parier que celui-ci ait pris de la valeur.

 

Ce site utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation des cookies de ce site.