iconArrow iconBedrooms iconCalendarOk iconFacebook iconGallery iconGooglePlus iconGrid iconHat iconHeart iconHeart2 iconLinkedin iconList iconLocation iconMail iconMarker iconPinterest iconPrint iconRooms iconShare iconStar iconSurface iconTwitter iconVideo iconWallet viagerOccupation viagerRente viagerTete

Mandat exclusif ou simple : que choisir ?

En tant que vendeur, ce à quoi vous engage un mandat d’agence est variable en fonction du type de contrat signé : mandat simple ou mandat exclusif. Lequel choisir selon votre situation ?
Mandat exclusif ou simple : que choisir ?

Quel est l’intérêt d’un mandat exclusif ?

Le vendeur est très engagé par le mandat d’agence exclusif, car il prévoit une "période de monopole" qui empêche de réaliser une vente directe entre particuliers ou de passer par une autre agence pour vendre le bien. Cependant, ce type de mandat offre un avantage certain pour les propriétaires qui souhaitent que la transaction soit réalisée au plus vite et par un professionnel de l’immobilier. En effet, l’agence mandatée qui est assurée de bénéficier de la commission sur le prix de vente va faire de la transaction une de ses priorités et va donc lui consacrer des ressources importantes !

Pourquoi choisir un mandat simple ? 

À l’inverse, le mandat simple est préférable pour les propriétaires patients qui désirent conserver une grande liberté dans la manière de négocier et de gérer la vente. Avec ce type de contrat, le vendeur sélectionne une ou plusieurs agences pour vendre son bien, tout en continuant à chercher des acheteurs potentiels de son côté. Ceci étant dit, les agences mandatées n’étant pas assurées de toucher une quelconque commission, elles auront par conséquent une moindre motivation à vendre le logement ou le local dans de courts délais.

La commission sur le prix de vente

Dans les deux cas, l’agence mandatée qui parvient à conclure la vente touche une commission prélevée sur le prix de vente, comprise entre 5 % et 7 % selon les transactions. La commission n’est payée par le vendeur que le jour de la signature de l’acte définitif de vente. Si la vente n’est pas réalisée par l’agence ou si elle est annulée en raison d’une des clauses suspensives prévues dans le compromis de vente, le vendeur ne doit absolument rien. Attention : si vous avez cédé un mandat exclusif à une agence et décidez de réaliser la vente tout seul, vous devrez tout de même payer à l’agence l’équivalent du montant de la commission qui lui revient.

Ce site utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation des cookies de ce site.