iconArrow iconBedrooms iconCalendarOk iconFacebook iconGallery iconGooglePlus iconGrid iconHat iconHeart iconHeart2 iconLinkedin iconList iconLocation iconMail iconMarker iconPinterest iconPrint iconRooms iconShare iconStar iconSurface iconTwitter iconVideo iconWallet viagerOccupation viagerRente viagerTete

Signer un compromis de vente chez un notaire

Signer un compromis de vente chez un notaire est la solution à privilégier afin de formaliser une transaction immobilière respectant à coup sûr le cadre juridique. Découvrez les avantages d'une signature du compromis chez le notaire et les obligations de l'acheteur.
Signer un compromis de vente chez un notaire

Signer un compromis de vente chez un notaire est la solution à privilégier afin de formaliser une transaction immobilière respectant à coup sûr le cadre juridique. Découvrez les avantages d'une signature du compromis chez le notaire et les obligations de l'acheteur.

Signer un compromis de vente chez un notaire : la solution la plus sûre

Bien qu'il soit tout à fait légal de signer un compromis de vente sans passer chez le notaire, il est préférable de faire appel à un professionnel. Dès qu'un accord est trouvé entre l'acheteur et le vendeur, il est recommandé à l'acquéreur de se mettre en relation avec son notaire. En plus de le conseiller, le notaire s'occupera de toutes les démarches nécessaires à la signature du compromis de vente. Non seulement il rédigera l'avant-contrat et s'occupera des documents à annexer, mais il garantira également la validité du transfert de propriété d'un point de vue juridique.

Signer un compromis de vente chez le notaire, c'est aussi l'assurance pour l'acquéreur d'avoir des conseils sur les clauses à mentionner. Procéder de la sorte offre en outre une sécurité juridique à l'acheteur. Au vu des nombreux documents à intégrer et des règles légales à suivre, il est facile pour un particulier d'omettre certains éléments.

Le compromis de vente chez un notaire, l’étape préalable à la signature de l’acte de vente définitif

Signer un compromis de vente chez le notaire est d'autant plus conseillé que l'acte de vente définitif devra, lui, obligatoirement être réalisé chez le notaire. Lors de la signature du compromis, une somme comprise entre 150 et 500 € pourra être payée par l'acheteur.

Sachez cependant que ce montant n'est généralement qu'une provision sur les frais de notaire totaux à verser lors de l'acte de vente définitif. Bien souvent, la signature de l'acte de vente définitif intervient trois mois après le compromis de vente et valide définitivement le transfert de propriété. Sachez également que le choix du notaire revient à l'acheteur. Cependant, le vendeur peut également décider d'intégrer son propre notaire à la procédure. Cela n'engendre d'ailleurs pas de frais supplémentaires pour l'acquéreur, les deux notaires se partageant en effet les frais.

Ce site utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation des cookies de ce site.